Accueil Enseignante celebree du numero en cours Les soeurs de la Maison de l’Inspir et du Village des Pruniers

Les soeurs de la Maison de l’Inspir et du Village des Pruniers

PARTAGER

Nous sommes ravies de célébrer des soeurs de la voie du vénérable Thich Nhat Hanh, moine zen vietnamien ayant fondé en 1982 le monastère « Le Village des Pruniers » dans le sud-ouest de la France.

La présence aux cotés de ce dernier de soeur Chan Kong depuis le début de son implantation en France a sans aucun doute contribué à ce que ce soit la seule voie bouddhiste monastique où, à notre connaissance, il n’y a aucune discrimination à l’égard des femmes, et où les enseignantes ont autant de poids et de prise de paroles que les enseignants.

Le Village des Pruniers

 

Thich Nhat Hanh a su à la fois garder l’essence du Dharma et la traduire avec sagesse pour répondre aux exigences de notre temps. La croissance de sa sangha démontre à quel point il est en phase avec les besoins des pratiquant·e·s.

Nous présentons les enseignements de trois femmes qui ont reçu la transmission de la lampe, autrement dit qui ont reçu officiellement l’autorisation de transmettre le Dharma.

Soeur Giac Nghiem qui, comme il vient d’être dit, est l’abbesse de la Maison de l’Inspir, voir ci-dessous.

Soeur Dao Ghiem qui réside actuellement au Village des Pruniers.

Cheri Maples qui est une policière américaine laïque ayant également reçu la transmission de la lampe et qui n’est plus de ce monde.

Nous présentons aussi le témoignage de soeur Mailam du Village des Pruniers,  et de soeur Hai Nghiem, désormais en Thaïlande, qui s’est beaucoup occupée du programme des ados au Village des Pruniers pendant l’été,  enfin un article de Bell Hook qui se réfère  à l’enseignement du Vénérable Thich Nhat Hanh pour parler de la puissance de l’amour.

Nous avons demandé à soeur Sang Nghiem de la Maison de l’Inspir ce que signifie Nghiem et pourquoi les soeurs se nomment toutes Nghiem :
« Nghiem’ signifie ‘adore avec’ et l’autre mot est une qualité.
Toutes les moniales ordonnées avant 2010 ont un nom avec Nghiem. Après cette date, elles ont un nom qui commence avec ‘Trang’ (lune) »

La Maison de l’Inspir

Soeur Sang Nghiem nous présente la Maison de l’Inspir et soeur Giac Nghiem:

« La Maison de l’Inspir est un petit monastère situé à Noisy-le Grand, près de Paris, où vivent dix moniales.
C’est un lieu de refuge, de ressourcement et de repos ; un lieu pour approfondir sa pratique de la méditation à travers les actes quotidiens faits dans la pleine conscience. C’est une maison de la fraternité où nous apprenons à chaque instant à vivre en harmonie les unes avec les autres, dans un esprit de respect et d’écoute des besoins de l’autre. Nous nous appliquons à l’art de vivre en pleine conscience notre vie quotidienne, en vue de développer les capacités de compréhension et de compassion de chacune. Nous sommes actuellement dix sœurs à la Maison.

Dans la tradition du Village des Pruniers, les moniales changent de centre régulièrement, pour rester neuves et ne pas trop s’attacher. Elles habitent en France quelques années, puis vont en Allemagne, en Thaïlande, aux Etats-Unis,…. dans l’un des différents centres existant à travers le monde.

Soeur Giac Nghiem

Chaque centre a aussi des sœurs qui restent plus longtemps pour créer un stabilité et continuité.

Sœur Giac Nghiem est l’abbesse de la Maison de l’Inspir et elle est un grand pilier. Elle y habite depuis 10 ans. Sr Giac Nghiem, ou bien sœur Elisabeth, est une sœur Française qui, avec son âge de 75 ans et étant ordonnée depuis 18 ans, a une grande bodhicitta et beaucoup d’énergie. Elle est une source de refuge pour beaucoup de pratiquant·e·s qui viennent à la Maison de l’Inspir pour pratiquer et se ressourcer. Elle part souvent pour des retraites partout en France. Tous les ans, elle donne des enseignements au Village des Pruniers, pendant la retraite francophone au printemps et pendant la Retraite d’été.

voir le programme de la Maison de l’Inspir

voir un enseignement de soeur Giac Nghiem