Accueil Enseignante celebree du numero en cours Marie Cécile Forget

Marie Cécile Forget

PARTAGER

J’ai 74 ans, je suis mariée et mère de deux enfants.

Après un master en traduction, je passe quatre années à l’académie d’Ixelles pour ensuite travailler comme artiste-peintre pendant 25 ans.  C’est à l’âge de 45 ans que j’entre en contact avec le bouddhisme; je me sens d’emblée attirée… peut-être à cause de toutes ces années de concentration artistique.

Marie Cécile Forget

Je commence à pratiquer sous la conduite du Vén. Dr. Rewata Dhamma dont je deviendrai très vite la traductrice.

A sa demande, je fonde  le « Dhamma Group de Bruxelles » avec pour but  de faire connaître et de diffuser la méditation vipassana telle qu’elle est enseignée traditionnellement en Birmanie. Soirées, journées, w.e., retraites intensives … c´est l’époque  héroïque :  les méditants étaient rares, les lieux convenant pour la pratique encore plus! Tout se faisait en privé.

Rencontre avec la tradition Mahasi

Chaque année avait lieu au centre Sakyamuni de France une mission de propagation de l´enseignement du Bouddha; elle était dirigée par l´un ou l´autre des grands maîtres de la tradition Mahasi. Invitée pour traduire, j’ai pu faire connaissance avec cette grande école et inviter ses représentants à venir en Belgique.

Pour assurer son avenir, il fallait doter le groupe d’un statut officiel; en 2003 la jeune Association Sans But Lucratif (a.s.b.l.) acquiert une existence juridique, une dizaine de membres effectifs et un conseil d´administration dont je suis la présidente. Elle fait dorénavant partie de l’Union Bouddhique Belge” (UBB),  offrant  ainsi à la riche tradition vipassana de Birmanie, la place centrale qu’elle mérite d’occuper.

À la même époque, nous nous trouvions un nouveau lieu pour nos activités résidentielles: un ensemble de bâtiments situés à Rivière, localité calme et boisée, facilement accessible par la route ou par le train. Le Dr. Rewata Dhamma lui donna son nom: “Dhammaramsi” – Lumière du Dhamma, et en-dessous, “Tradition Vipassana de  Birmanie” pour afficher clairement le rattachement des lieux à la pure tradition bouddhiste.

En mai 2004, au cours de la cérémonie du Vezak,  le Vén. Dr. Rewata Dhamma  me décerna officiellement le titre d’ « enseignante de méditation » (kammathanacaryia) et me donna le nom bouddhiste de « Dhammadina » (celle qui donne le Dhamma).

Depuis le début, j’ai partagé mon temps entre l’organisation du groupe et mes retraites privées aux quatre coins du monde mais toujours sous la guidance de maîtres Mahasi  (Sayadaw U Paññathamibhivamsa; Sayadaw U Janakabhivamsa;  Sayadaw U Kundalabhivamsa;  Sayadaw U panditabhivamsa;  Sayadaw U Pannasami; Sayadaw U Thuzana… )

L’équanimité qui se développe progressivement au cours de la pratique a eu un effet positif sur ma vie quotidienne qui est devenue plus paisible et plus harmonieuse.

Avec une équipe d’amis membres de l’association, nous avons dirigé  les activités du centre Dhammaramsi  pendant 35 ans; au fil des années, je suis devenue une « kalyanamitta » (amie spirituelle), qui s’efforce de transmettre son enthousiasme et sa conviction à toutes celles et ceux qui se montrent intéressés par l’enseignement du Bouddha.

Mon espoir est de créer ici à Dhammaramsi  un centre traditionnel d’étude et de pratique du bouddhisme théravada, pour le plus grand bénéfice de notre société.

J’ai eu le bonheur de lancer le projet; j’espère de tout coeur qu’une deuxième génération consolidera l’édifice en faisant de Dhammaramsi un lieu de rayonnement du Sasana du Bouddha  avec à sa tête des maîtres de haut niveau capables de transmettre l’enseignement dans toute son authenticité.

* * *

Traductions : Sayadaw U Pandita « Dans cette vie même », Sayadaw U Silananda, « The Four Foundations of Mindfulness », divers ouvrages de Sayadaw U Kundalabhivamsa. Traductrice des maîtres lors des retraites intensives à Dhammaramsi et à Sakyamuni.

LES  ACTIVITES de DHAMMAGROUP

(en collaboration avec les membres de l’a.s.b.l. )

Conformément à la tradition, le groupe fonctionne sur le principe des donations; l’enseignement est toujours gratuit, seule une participation aux frais de fonctionnement est demandée aux participants.

Week-ends d’initiation à la pratique de vipassana
Soirées hebdomadaires à Bruxelles, à Liège et à  Rivière (Dhammaramsi)
Stages pour des écoles
Cycles d’introduction au bouddhisme
Retraites intensives

Site internet www.dhammagroupbrussels.be
Facebook “vipassana Belgium Dhammagroup”

lire aussi L’amie spirituelle (Kalyanamitta) par Marie cécile Forget

Marie Cecile Forget à Sagesses bouddhistes en 2013 :