Accueil Articles - Nouvelles du numero en cours Le renouveau historique de l’ordination complète des nonnes tibétaines

Le renouveau historique de l’ordination complète des nonnes tibétaines

PARTAGER
Monastère de Tergar, Bodh Gaya, Bihar, Inde
Monastère de Tergar, Bodh Gaya, Bihar, Inde

3 mars 2017
Actuellement, de nombreuses préparations sont en cours pour l’ordination de Getsulma (novice) qui se tiendra pendant ce 4ème rassemblement de Dharma d’hiver d’Arya Kshema. Le Karmapa envisage de célébrer l’ordination le jour de la pleine lune de Chötrul Duchen, le jour historique, quinze jours après Losar, qui commémore la période où le Bouddha a effectué un miracle différent chaque jour pour inculquer la dévotion. Comme l’a mentionné le Karmapa lors du premier jour de l’Arya Kshema, cette année initie le chemin historique vers le processus d’ordination complète des nonnes, qui se fera par étapes sur plusieurs années. C’est un processus longuement réfléchi qui donne aux nonnes la possibilité de pratiquer un vinaya authentique. Elles prendront les vœux de Getsulma dans la tradition strictement observante des nonnes du Mahayana Vinaya, garantissant ainsi le respect pour leur sangha et démontrant leur engagement à vie envers leurs vœux. Puisqu’il n’y a pas de lignage de nonnes entièrement ordonnées dans la tradition tibétaine avec le Mulasarvastivada vinaya, le Karmapa a collaboré avec les nonnes de la nonnerie de Nan Ling à Taiwan qui suivent la tradition Mahayana avec le Dharmagupta vinaya. Ces nonnes pratiquent la forme la plus stricte du vinaya comme ne pas manger l’après midi et ne pas voyager seule.

En préparation de l’ordination, les nonnes de la nonnerie de Nan Ling, y compris la « Khenmo », qui transmet le vinaya, et la « Lopon », qui enseigne le vinaya, ont enseigné à dix-neuf nonnes tibétaines venues de six nunneries différentes le vinaya et les rituels appropriés pour la cérémonie. La veille de la cérémonie d’ordination, les nonnes participeront à une cérémonie de confession, en vue d’écarter tous les obstacles sur le chemin. Ce processus de purification et la cérémonie rituelle elle-même constituent des aspects cruciaux de la mise en oeuvre du vœu de Getstulma. Comme l’ont dit les nonnes, puisque ces vœux font partie de la forme skandha, celles qui prennent ces vœux sont comme des réceptacles, il y a une forme qui vient dans ce réceptacle au moment où la nonne reçoit l’ordination. De ce fait, il faut un effort important, une planification et une préparation considérables pour s’assurer que les nonnes reçoivent correctement le vœu.

Pour ce faire, plusieurs procédures démocratiques ont été mises en place. La Khenmo ne peut pas simplement donner l’ordination. D’abord, elle fait une demande à la sangha des Gelongma pour donner l’ordination de la part de la sangha des Gelongma. Si cette sangha des Gelongma accepte que la Khenmo donne l’ordination, elle donne alors à la sangha de  des informations sur les nonnes à qui elle donnera l’ordination de Getsulma. La sangha de Gelongma doit alors s’assurer que ces nonnes sont qualifiées pour recevoir le vœu et les nonnes elles-mêmes doivent faire preuve de leur aspiration à devenir Gelongma et démontrer leur degré de préparation.

Beaucoup de nonnes qui prendront ces vœux sont nonnes depuis trente ans ou plus, mais lorsqu’elles prendront ce vœu, elles s’engagent à étudier comme si elles étaient des nonnes d’un jour. Cela signifie qu’elles apprennent tout depuis le début, y compris la façon de s’incliner et comment marcher. Le Karmapa a confiance dans les capacités des nonnes et il sait qu’elles sont capables de s’engager à pratiquer la forme la plus stricte du vinaya. En faisant cela, les nonnes généreront du respect pour la sangha. Il démontre à la fois la sainteté du vœu et l’engagement de ces nonnes pour les générations futures de nonnes. Après avoir respecté ces vœux de Getsulma pendant plus d’un an, les nonnes prennent les vœux de Gelopma. Après la période de deux hivers ou deux étés, les nonnes qui ont demandé, ont pris et observé les vœux de Getsulma seront en mesure de prendre les vœux de Gelongma en trois ans ou plus avec l’aide de dix moines Mulasarvastivada et les dix nonnes Dharmagupta.

Les efforts de ces dix-neuf nonnes et leur engagement envers leurs vœux sont vitaux pour continuer la transmission de cette lignée dans la tradition tibétaine. Le soin apporté à la préparation et à la cérémonie, ainsi que les années de recherche approfondie sur l’histoire de l’ordination des nonnes, à l’intérieur et à l’extérieur du Tibet, reflètent l’engagement courageux du Karmapa en vue de rallier le soutien aux nonnes, d’obtenir le respect à leur égard et de créer les conditions nécessaires pour rétablir l’ordination complète dans la tradition tibétaine.

Droite-colonne-photos-9.jpg
Ci-dessous :Extrait de la Pratique Rituelle pour que le Dharma prospère dans les Communautés de Femmes et particulièrement de nonnes, composé par Sa Sainteté le 17 Gyalwang Karmapa Ogyen Trinley Dorje

« Que toutes les femmes qui endurent les souffrances physiques et mentales dans le monde soient pacifiées [. …] qu’elles gagnent leur pleine autonomie et développent tous leurs pouvoirs et leurs capacités. Que toutes les femmes qui avancent sur la voie, perfectionnent l’ensemble de la discipline qui plaît aux Nobles Aryas. Et qu’elles puissent perfectionner leur enseignement et leur étude des trois canons des Écritures [,] et leur pratique de méditation des trois entraînements. »

Source : Arya Kshema  Traduction Bouddhisme au féminin