S’asseoir ensemble par Joshin Sensei

S’asseoir ensemble par Joshin Sensei

PARTAGER

Un nouveau rendez-vous de méditation:  « S’asseoir ensemble» . S’asseoir chez soi sur un coussin de méditation, ou un coussin tout court, ou une couverture pliée, peu importe, seul(e) et pourtant accompagné(e).  Parce que  la pratique ne peut rester enfermée dans un temple ou une salle de méditation, mais pour être vivante, elle doit s’installer exactement là où vous êtes, chez vous, dans votre maison, votre appartement, au sein de votre vie quotidienne. C’est ce que nous faisons, deux ou trois fois par mois, entre 20h et 21H.

Ce besoin de nous asseoir ensemble est né en novembre 2015, après les attentats de Paris. Ce soir là, j’étais dans une chambre rue de Charonne, j’écoutais la radio, et le lendemain c’était notre samedi mensuel de pratique, près de la Nation. Je pensais que personne ne viendrait car la police avait demandé de ne pas sortir, mais en fait nous avons été assez nombreux, tous avec dans l’esprit la question : «Que faire?»  Que faire devant cette violence, cette haine, cette obscurité? Il m’a semblé que nous devions garder, et faire croître, notre lumière et notre lumière c’est la méditation. Je crois que c’est d’abord de cela dont le monde a besoin.

Alors j’ai proposé aux présents, et par mail aux autres personnes de notre Sangha, de nous asseoir le soir, à la maison, à la même heure, «  ensemble » pendant quelques jours.

Puis, parce que tout le monde désirait poursuivre cette pratique, nous avons choisi de rejoindre l’ensemble de la communauté bouddhiste, en nous asseyant « ensemble »  les soirées d’Uposatha, soirées de pleine lune et de lune nouvelle, qui sont traditionnellement en Asie dans tous les temples des moments de rassemblement et de pratique. Nous nous asseyons « ensemble » aussi pour les grandes fêtes bouddhistes ( Parinirvana, Vesak) ou celles du Soto Zen, mon école. ( Nehan-E, Hanah Matsuri).

Parce que c’est difficile, que nous avons peu de temps, et beaucoup de sollicitations, être « ensemble » nous aide à la régularité: nous sommes encouragés par la présence – virtuelle mais  effective!- de tous ceux qui s’assoient aussi ce soir-là.

C’est pour cela que nous vous proposons de mettre vos noms sur « Framadate » ( page privée, accès sur adresse uniquement), plus exactement un prénom, une ville si on veut, mais c’est là un encouragement, pour vous d’abord car vous vous êtes engagé(e) en vous inscrivant, pour les autres car c’est la force de la Sangha qui nous porte.

Nous sommes nombreux à lire au début de la méditation les noms de tous ceux qui sont assis avec nous ce soir-là.

Bien sûr, c’est ouvert à tous. Aux personnes, aux dojos, à toutes les écoles. C’est la lumière du Dharma qui brille ainsi, apportant sagesse et compassion dans notre monde.

Avril : Uposatha: la pleine lune du 11 avril, et la lune nouvelle du 26.

Fête des fleurs, naissance du Bouddha: le 8 avril, offrir un peu d’eau, quelques fleurs, un bâton d’encens… quelques minutes pour  » éclairer  » le monde ensemble…

joshin_bachoux_sensei » Les mérites de la pratique,
lavent les êtres humains
des souillures et des illusions,
révélant leur corps de Bouddha.. »

Venez vous asseoir avec nous:

https://framadate.org/tsGFhXkL1wejK7Hy

voir ici  la page de partage

Ensemble sur la voie, Joshin Sensei

Pour recevoir les dates, et l’adresse Framadate du mois, vous pouvez envoyer un mail à   zazenensemble@gmail.com

Voir Le site Montagnes et forêts du zen
Voir La Demeure sans limites.
Joshin Sensei a publié : Journal de mon jardin Zen