La force de l’amour en action par Soeur Chan Kong

La force de l’amour en action par Soeur Chan Kong

PARTAGER

Spécial compassion du n° 20 – dix ans de présence sur le net

20srchan kong

Une nuit, nous fîmes une halte à Son Khuong, un village isolé, où les combats étaient particulièrement violent. Alors que nous nous apprêtions à nous coucher dans nos embarcations, nous entendîmes soudain des tirs, puis des cris et, à nouveau, des coups de feu. Les jeunes gens qui faisaient partie de notre équipe furent saisis de panique et plusieurs d’entre eux se jetèrent dans la rivière pour éviter d’être touchés.

Je m’assis tranquillement dans le bateau avec deux nonnes, attentive à ma seule respiration afin de retrouver mon calme. Nous voyant si paisibles, tout le monde cessa de s’affoler, et nous commençâmes à chanter ensemble le Soutra du Cœur, pleinement concentrées sur ce chant puissant.

Pendant un moment, nous n’entendîmes plus un seul tir. J’ignore encore s’ils avaient effectivement cessé le feu ou non.

Le lendemain, je confiai ma foi inébranlable à mes compagnons :  » Quand nous travaillons pour aider les gens, les balles doivent nous éviter, car nous ne sommes jamais capables, nous, de les éviter.
Quand nous possédons la volonté et l’amour, quand notre seul but est d’aider ceux qui sont dans la détresse, je crois qu’il existe une sorte de magnétisme, d’énergie de la bonté, qui nous protège des balles. Nous devons simplement être sereins.

Mais, même si une balle nous atteignait, acceptons-la calmement, en nous rappelant que nous devons tous mourir un jour. Si nous disparaissons pour une bonne cause, partons avec un sourire, sans peur. »

Extrait du livre de Soeur Chan Kong : La Force de l’Amour

Soeur Chan Khong a été et est toujours l’assistante infatiguable et la disciple du Vénérable Thich Nhat Hanh, elle habite au village des Pruniers.

Retour au thème