Arya Nani

Arya Nani

PARTAGER

Ariya Nani est née en Suisse. Après avoir terminé ses études de musique et de danse au conservatoire de Zürich, elle enseigne pendant quelques années et c’est durant cette période qu’elle commence à pratiquer la méditation dans différentes traditions bouddhistes.

La musique et la danse ont certainement joué un rôle dans sa pratique, même si elle les a abandonnés par la suite.

En 1992 elle part en Birmanie pour pratiquer sous la direction du Maître Chanmyay Sayadaw, un enseignant  de la  tradition de Mahasi Sayadaw, réputé pour sa rigueur. C’est auprès de lui qu’elle prend les voeux monastiques.

arya nani2

Lorsque le centre de Chanmyay Yeiktha s’ouvre en 1996, la Vénérable Ariya Nani en devient l’enseignante pour les yogis étrangers, veillant à leurs besoins, assurant la traduction lors des entrevues avec le maitre, et donnant des enseignements elle-même.

Depuis 2006, elle est basée au Centre de Méditation Chanmyay Myaing à la périphérie de Rangoon.

Après 12 années de pratique intensive de la méditation, son maître l’envoie en Occident répandre le Dharma.

La vénérable  Ariya Nani traduit les maîtres birmans, donne des enseignements et dirige des retraites vipassana depuis plusieurs années dans les différents pays d’Europe, en Birmanie, Thaïlande et aux Etats-Unis.

Elle a traduit du birman en anglais et en allemand plusieurs ouvrages d’enseignement de son maitre,  notamment “Metta, The Practice of Loving Kindness  as the Foundation for Insight Meditation Practice and The Bojjhangas – Medicine  that Makes All Diseases Disappear” par Chanmyay Myaing Sayadaw  ainsi que “The  Buddha’s Ways to Happiness and Peace” également par Chanmyay Sayadaw.

Elle travaille actuellement à l’édition et la révision d’un traité sur la pratique de la méditation Vipassana par le Vénérable Mahasi Sayadaw.

Elle a fondé une association « Metta in action » pour venir en aide aux nonnes birmanes, car celles-ci ne bénéficient pas, de la part de la société laïque, du même soutien pour leur pratique que les moines ; elle assiste également des nonnes de tradition tibétaine pour pratiquer la méditation, et son association aide aussi des laïcs par l’installation de panneaux photovoltaïques dans un village du nord de la Birmanie.

Mise à jour de cette page en 2014 : Arya Nani a été gravement malade, elle a dû quitter la robe pour s’ocuper de ses parents âgés en Suisse. Il est possible de suivre son activité d’enseignante ici (en anglais)

Ci-dessous l’une des deux émissions enregistrées lors de sa venue en France en 2011 :